Attention, le poids moyen des voitures est de plus en plus élevé depuis 10 ans et c'est mauvais !

Le poids moyen des véhicules en France a connu une hausse continue ces dernières années, entraînant plusieurs conséquences sur l’environnement et les réglementations en vigueur. Cette augmentation incite à se pencher sur les raisons expliquant ce phénomène ainsi que les possibles solutions pour y remédier.

Facteurs de l'augmentation du poids des voitures

  • Évolution des modèles : Les constructeurs ont tendance à proposer des véhicules de plus en plus grands et complexes, avec des équipements toujours plus sophistiqués et lourds. Ainsi, entre 2012 et 2023, le poids moyen d’une voiture particulière neuve est passée d’environ 1200 kg à plus de 1400 kg.
  • Développement des SUVs : Ces modèles de voitures imposants et prisés par les consommateurs ont contribué à augmenter considérablement la masse globale des véhicules en circulation.
  • Batteries électriques : Le développement des véhicules hybrides et électriques a également joué un rôle dans cette croissance, leur masse étant souvent supérieure à celle des modèles thermiques traditionnels, notamment en raison du poids des batteries.

Conséquences écologiques et économiques

L’augmentation du poids des véhicules peut engendrer différentes problématiques au niveau environnemental et économique :

  • Consommation d’énergie : Un véhicule lourd consomme davantage d’énergie pour se déplacer. Cela peut concerner les carburants fossiles, et également dans le cas des véhicules électriques, la quantité d’électricité nécessaire à leur propulsion.
  • Émissions de CO2 : L’augmentation de la masse du parc automobile entraîne inévitablement une hausse des émissions globales de gaz à effet de serre, participant au réchauffement climatique.
  • Malus écologique : Le malus au poids, instauré en 2022, s’est durci en 2024 avec un barème plus sévère prenant en compte les émissions de CO2 mais aussi le poids des véhicules neufs. Il peut atteindre jusqu’à 60 000€ pour les modèles les plus polluants.

Impact sur l'industrie automobile

Ces changements réglementaires incitent les constructeurs automobiles à repenser leurs gammes de véhicules et à développer des solutions plus légères et moins impactantes pour l’environnement.

Pistes d'amélioration

Face à ces défis, plusieurs axes d’amélioration peuvent être envisagés :

  • Réglementations : Renforcer les règles entourant les ventes de voitures ne pouvant contenir que des personnes les rendant inadmissibles pour le transport d’objets*.
  • Innovation : Investir dans la recherche et le développement de matériaux plus légers et résistants, susceptibles d’alléger les véhicules sans compromettre leur sécurité.
  • Usage des batteries électriques : Optimiser la conception des véhicules électriques pour pallier le surpoids généré par les batteries, notamment en travaillant sur l’intégration des systèmes de stockage d’énergie aux structures des voitures.
  • Mutualisation : Encourager le covoiturage et une utilisation raisonnée des véhicules, pour limiter le nombre de voitures individuelles.
CE QU’IL FAUT RETENIR

L’augmentation du poids moyen des voitures, influencée par le développement des SUV et la complexité des équipements, entraîne des répercussions écologiques et économiques notables, notamment une hausse de la consommation d’énergie et des émissions de CO2. Cette tendance incite l’industrie automobile à innover en matière de matériaux et de conception pour réduire l’impact environnemental tout en respectant les nouvelles réglementations plus strictes.

Lucas MOUSSEAU
Lucas MOUSSEAU
Passionné par l'automobile et l'éducation routière, je partage des actualités et des astuces pour les jeunes conducteurs.