Attention à la hausse jusqu'à 20% de la surprime "catastrophe naturelle" pour 2025 !

Face au dérèglement climatique et à l’augmentation continue des catastrophes naturelles, le gouvernement français a annoncé une hausse de la surprime catastrophe naturelle. Dans cet article, nous allons voir quels sont les impacts de cette hausse sur les assurances habitation et auto, ainsi que les raisons qui ont motivé cette décision.

Augmentation du taux de cotisation

À partir du 1er janvier 2025, le taux de cotisation finançant le régime des catastrophes naturelles passera de 12% à 20% pour les habitations, automobiles et les autres biens des professionnels, selon un arrêté publié fin 2023 au Journal officiel. Les garanties vol et incendie des contrats automobiles devraient quant à elles augmenter de 6% à 9%. Cette hausse vise à remettre à flot un système en déficit depuis 2015.

Pourquoi cette hausse ?

D’après les principaux médias, le réchauffement climatique est en grande partie responsable de l’augmentation des catastrophes naturelles telles que les inondations, tempêtes, sécheresses ou encore incendies. En conséquence, les assureurs doivent indemniser davantage de sinistres, ce qui entraîne une hausse des coûts pour ces derniers. Afin de pallier ce problème, le gouvernement a décidé d’augmenter la surprime catastrophe naturelle (Catnat).

Dérèglement climatique et coût des sinistres

Les catastrophes naturelles liées au dérèglement climatique ont un impact non négligeable sur les primes d’assurance. En effet, pour couvrir les risques et indemniser correctement les assurés en cas de sinistre, les assureurs doivent augmenter leurs tarifs.

Impact de la hausse sur les assurés

Cette augmentation de la surprime catastrophe naturelle va inévitablement impacter le montant des primes d’assurance auto et habitation. Selon les estimations, cette hausse pourrait représenter plusieurs centaines d’euros sur l’année pour les particuliers ou les professionnels.

Assurance augmentation

Comment s'adapter ?

Pour faire face à cette augmentation, les assurés peuvent prendre plusieurs mesures :

  • Mettre en concurrence les différentes compagnies d’assurance afin de trouver celles qui proposent les meilleurs tarifs.
  • Vérifier que les garanties souscrites sont bien adaptées à leurs besoins réels.
  • Essayer de réduire leur sinistralité en adoptant un comportement responsable et en mettant en place des mesures préventives contre les catastrophes naturelles (par exemple en renforçant leur isolation pour éviter les inondations).

Des conséquences économiques importantes

La hausse de la surprime catastrophe naturelle pourrait avoir des conséquences économiques significatives pour les entreprises et les collectivités locales. En effet, ces dernières pourraient également voir leur prime d’assurance professionnelle augmenter de manière importante.

Un risque pour la compétitivité des entreprises

Cette hausse des primes d’assurance pourrait mettre en difficulté certaines entreprises déjà fragilisées par la crise sanitaire et économique. Pour elles, il sera essentiel de trouver des solutions permettant d’adapter leur politique d’assurance à cette nouvelle donne afin de préserver leur compétitivité.

CE QU’IL FAUT RETENIR

La hausse de la surprime catastrophe naturelle va entraîner une augmentation significative des primes d’assurance auto et habitation pour les particuliers comme pour les professionnels. Il est donc crucial que chacun s’adapte à cette nouvelle réalité en mettant en place des mesures préventives contre les catastrophes naturelles et en optimisant leur contrat d’assurance.

Laurie DUMONT
Laurie DUMONT
Sécurité routière et assurances pour jeune conducteur, je décortique pour vous les dernières nouveautés.