Fin des voitures thermiques en 2035 ? Le projet est en train de tomber à l’eau !

Voitures thermiques interdites 2035

Alors que la Commission européenne avait voté en faveur de l’interdiction des moteurs thermiques dans l’Union européenne à partir de 2035, la possibilité d’acheter des voitures thermiques neuves après cette date semble soudainement incertaine. Les principaux partis politiques, à l’approche des élections européennes, laissent planer le doute quant à la mise en œuvre de cette mesure radicale.

Le passage à l'électrique d'ici 2035 : les dernières news

Cette transition a déjà vu certains constructeurs prendre une longueur d’avance, comme Nissan, Renault et Hyundai, tandis que d’autres ont eu du mal à s’adapter. Toyota, Suzuki et Honda sont réticents dans cette transition tandis que Volkswagen, Mercedes-Benz et Stellantis rejoignent la tendance tardivement. 

Les chiffres révèlent toutefois une augmentation significative des ventes de véhicules électriques au cours des dernières années.

Un revirement politique inattendu

C’est le Parti Politique Européen (EPP), le plus important groupe politique au Parlement européen, qui pourrait remettre en question cette interdiction. Cette prise de position suggère une révision potentielle de la législation actuelle, mettant en lumière les inquiétudes quant à une possible saturation des routes européennes de vieilles voitures thermiques.

Quid des voitures thermiques en 2035

Malgré l’annonce de la fin des moteurs thermiques en 2035, une analyse plus approfondie révèle que cette interdiction concernerait uniquement les voitures neuves

Vers une conversion des voitures thermiques ?

Voitures thermiques interdites 2035

António Pires da Cruz, responsable du programme carburants à l’IFP Énergies nouvelles, explore la possibilité de convertir les voitures thermiques, encore en état de rouler en 2035, aux biocarburants ou à l’électrique

Il souligne que la production de biocarburants décarbonés pourrait offrir une alternative pour décarboner le parc existant de véhicules thermiques, évitant ainsi le remplacement total par des voitures électriques.

La controverse autour de la fin des ventes de voitures Thermiques en 2035

La décision de mettre fin aux ventes de voitures thermiques en 2035 suscite des débats passionnés. Laurent Perron, chef de projet industrie automobile au Shift Project, remet en question cette échéance, soulignant lui aussi que d’autres possibilités, telles que l’hydrogène et les carburants de synthèse, devraient également être envisagées. 

Il rappelle que la date de 2035 n’est pas arbitraire mais alignée sur les objectifs de neutralité carbone à l’horizon 2050.

CE QU’IL FAUT RETENIR
  • La fin des voitures thermiques en 2035 semble être sujette à un débat politique et technologique intense. 
  • Les élections européennes de juin 2024 pourraient jouer un rôle crucial dans la révision éventuelle de cette décision, laissant l’avenir des voitures thermiques en suspens. 
  • Restez à l’écoute pour les développements futurs qui pourraient changer le paysage de la mobilité en Europe.
Virginia BLANCO
Virginia BLANCO
Rédactrice web spécialisée en automobile, j'aime partager l'actualité et des astuces pour faciliter la vie des jeunes conducteurs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour :

  • Être informé des concours et cadeaux à gagner,
  • Avoir accès à des offres exclusives,
  • Ne pas rater les dernières nouveautés !

Dans le même thème :

Compare +30 devis d'assurances auto en seulement 3 minutes

800.000 jeunes roulent sans assurance
10 ans de prison + 3750€ pour défaut d’assurance

🏆 JEU CONCOURS

🎁 À gagner : 

1 tour de circuit en Ferrari 🏎️, d’une valeur de 100 € ! ✨

Concours Ferrari Circuit