Du jamais vu : voici pourquoi les Français ont payé autant d'amendes cette année !

Des chiffres qui s'envolent depuis l'avènement du Forfait Post-Stationnement

En France, le nombre d’amendes de stationnement n’a jamais été aussi élevé. Selon une enquête menée par Auto Plus, 12,8 millions de Forfaits post-stationnement (FPS) ont été distribués. Les recettes générées par ces FPS s’élèvent à près d’un milliard d’euros en 2023.

Le principal facteur de cette hausse est l’avènement du FPS en 2018, qui a remplacé les procès-verbaux de stationnement. Depuis que l’État a confié la gestion du stationnement aux municipalités, les automobilistes doivent faire face à des amendes dont le montant dépasse largement les contraventions classiques de 17 euros. Effectivement, les forfaits post-stationnement sont désormais fixés au niveau local et varient donc d’une commune à l’autre.

Les tarifs locaux et la voiture flasheuse

Cette disparité entre les villes et les tarifs est particulièrement problématique pour les automobilistes français. Les règles et les tarifs diffèrent selon les communes, ce qui rend leur compréhension souvent complexe. Certains observateurs vont jusqu’à qualifier cette situation de « kafkaïenne » ou « ubuesque ». Par exemple, dans certaines villes, les contrôles sont effectués de manière automatisée grâce aux caméras, tandis que dans d’autres, ils sont réalisés par des agents municipaux à pied. Mais le réel problème vient des voitures flasheuses qui sont de véritables “sulfateuses à PV” pouvant contrôler jusqu’à 1500 voitures à l’heure, ce qu’aucun être humain ne peut faire. Les taxis craignent particulièrement cette invention, car ils doivent parfois stationner “illégalement” pendant leurs courses, ce qui fait inévitablement flasher cette voiture si elle passe au même moment.

Exemple de voiture flasheuse à Lille

Quelques conseils pour éviter les écueils du stationnement

Afin d’éviter de tomber dans les pièges du stationnement en France et réduire les risques de recevoir un FPS, voici quelques conseils utiles :

  • Vérifier la signalisation locale : Avant de se garer, il est essentiel de prendre connaissance des panneaux de signalisation et des horodateurs présents sur place, afin de comprendre les règles spécifiques à respecter dans la zone concernée.
  • Payer le stationnement en temps et en heure : Pour éviter un FPS, il est primordial de s’acquitter du montant du stationnement dès son début et de respecter la durée prévue. De nombreuses communes proposent désormais des applications mobiles pour faciliter le paiement et limiter les erreurs.
  • Faire appel en cas de contestation : Si vous estimez avoir reçu un FPS injustement, il est possible de contester la décision dans un délai de 30 jours après sa réception. Il faudra alors fournir des preuves de votre innocence, telles que des photos ou des témoignages, afin d’appuyer votre demande.
  • Privilégier les parkings privés en cas de doute : Dans certaines situations, opter pour un parking privé peut être une solution pour éviter les complications liées au stationnement en voirie. Les tarifs y sont généralement clairs et les règles moins complexes à appréhender.

Perspectives pour l'avenir

La situation chaotique autour des FPS pourrait évoluer dans les prochaines années avec le développement de nouvelles technologies, notamment celles permettant de rendre le paiement du stationnement plus simple et accessible. Par ailleurs, les communes et les collectivités territoriales pourraient travailler ensemble pour harmoniser les règlementations locales et faciliter la vie des automobilistes.

Néanmoins, les choses pourraient également s’aggraver si les municipalités décident d’augmenter leurs tarifs de stationnement ou de durcir les contrôles. Dans tous les cas, cette problématique est amenée à évoluer et il conviendra de suivre attentivement les ajustements législatifs et réglementaires qui pourront être mis en place.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Un record de 12,8 millions de Forfaits post-stationnement a été établi en France, générant près d’un milliard d’euros. Ce pic s’explique par la décentralisation du contrôle de stationnement aux communes et l’utilisation accrue de voitures flasheuses, rendant les amendes plus fréquentes et plus coûteuses.

Laurie DUMONT
Laurie DUMONT
Sécurité routière et assurances pour jeune conducteur, je décortique pour vous les dernières nouveautés.