Les grands projets de Lamborghini d’ici 2030 risquent d’en décevoir quelques uns !

Lamborghini

Lamborghini, le célèbre constructeur de voitures de luxe et de supercars, ne se contente plus de faire rugir ses moteurs V12. Sous le plan “Direzione Cor Tauri”, l’entreprise italienne s’engage à réduire ses émissions de CO2 de 80 % d’ici 2030. Une initiative ambitieuse qui, malgré ses intentions vertueuses, risque de décevoir certains puristes de la marque.

Le programme Lamborghini 2024-2030

Hybride d'abord, électrique ensuite

L’année 2024 marquera un tournant majeur pour Lamborghini avec le lancement de son Urus hybride et de la remplaçante de l’Huracan. La Revuelto, délaissant le V12 thermique pour une approche légèrement hybride, est le précurseur d’une transition vers des véhicules plus respectueux de l’environnement. 

Cependant, cette évolution soulève des questions sur le maintien du caractère sportif des modèles emblématiques de la marque.

Réduire les émissions globales : la stratégie de Lamborghini

Lamborghini vise à réduire ses émissions de CO2 d’ici 2030 non seulement sur la route mais également lors de la production. Le parc de 10 000 arbres près de l’usine de Sant’Agata est un exemple de la stratégie de “compensation” adoptée par Lamborghini. 

Cette démarche implique aussi l’adoption généralisée des énergies renouvelables et une maximisation de l’efficience dans toute la chaîne, y compris chez les fournisseurs.

Lamborghini

L'électrification en marche : vers une gamme 100 % électrique

D’ici 2028, Lamborghini lancera donc sa première voiture électrique, basée sur le concept Lanzador, suivi de la seconde génération d’Urus entièrement électrique en 2029. 

Cette transition vers des véhicules électriques soulève des enjeux, notamment en termes d’autonomie et de performances, auxquels Lamborghini devra répondre pour satisfaire ses clients exigeants.

L'opinion publique en ligne de mire : une préoccupation de Winkelmann

Stephan Winkelmann, PDG de Lamborghini, souligne l’importance de limiter l’empreinte environnementale, même sans contraintes légales. Pour cela, l’opinion publique joue un rôle crucial, et les clients de Lamborghini veulent que la marque soit applaudie pour ses efforts écologiques. 

Mais bien que s’affichant comme écoresponsable, l’action est critiquée par certains scientifiques comme étant insuffisante face aux émissions déjà générées par l’entreprise. Rappelons que Lamborghini représente 0,001 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. 

Alors, agir, c’est mieux que rien, non ? Toutefois, le chemin vers la neutralité carbone n’est pas sans défis !

CE QU’IL FAUT RETENIR

L’avenir de Lamborghini s’annonce électrifié, mais le défi de concilier performances sportives et respect de l’environnement est complexe. Alors que la marque italienne s’efforce de réduire ses émissions de CO2, le risque de décevoir certains aficionados de la puissance brute reste présent. Lamborghini évolue vers une ère plus verte, mais le chemin à parcourir est semé d’obstacles pour maintenir son statut d’icône automobile.

Virginia BLANCO
Virginia BLANCO
Rédactrice web spécialisée en automobile, j'aime partager l'actualité et des astuces pour faciliter la vie des jeunes conducteurs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour :

  • Être informé des concours et cadeaux à gagner,
  • Avoir accès à des offres exclusives,
  • Ne pas rater les dernières nouveautés !

Dans le même thème :

Compare +30 devis d'assurances auto en seulement 3 minutes

800.000 jeunes roulent sans assurance
10 ans de prison + 3750€ pour défaut d’assurance

🏆 JEU CONCOURS

🎁 À gagner : 

1 tour de circuit en Ferrari 🏎️, d’une valeur de 100 € ! ✨

Concours Ferrari Circuit