Permis : « conduire dès 17 ans c’est cool, mais pour trouver une assurance c’est galère ! »

Assurance permis 17 ans

Le 1ᵉʳ janvier 2024 a marqué une petite révolution sur les routes françaises avec l’abaissement de l’âge légal pour passer le permis de conduire à 17 ans. Une mesure qui, bien que saluée par les jeunes, soulève des interrogations majeures, notamment en ce qui concerne l’assurance auto.

Assurance auto pour les mineurs : un chemin sinueux

Les jeunes conducteurs de 17 ans, malgré leur nouveau pouvoir de conduire, se heurtent à un défi majeur lorsqu’il s’agit de s’assurer. Les conditions de souscription à une assurance auto ne sont pas aussi simples que pour leurs homologues majeurs.

Qui est concerné par cette réforme ?

Cette mesure ne concerne pas seulement les jeunes de 17 ans, mais également les candidats à la conduite accompagnée, qui peuvent maintenant débuter leur apprentissage dès l’âge de 15 ans.

Contrat d'assurance au nom des parents

Chloé Vergnaud, directrice des offres dommages et santé chez Abeille Assurances, souligne que les conducteurs mineurs ne peuvent pas souscrire un contrat d’assurance en leur nom propre en raison de leur incapacité légale. Ainsi, ce sont les parents ou les tuteurs légaux qui doivent le faire, assumant la responsabilité financière et légale du contrat.

Assurance jeune conducteur

Responsabilité en cas de sinistre

En cas d’accident ou d’infraction routière, la responsabilité est associée au véhicule assuré. Les parents restent donc responsables des dommages causés par leur enfant mineur. Toutefois, pénalement, le conducteur mineur est seul responsable de ses actes.

Le coût élevé de l'assurance

Bien que l’assurance pour un conducteur mineur ne soit pas impossible, le coût risque de s’envoler. Les jeunes de 18 à 25 ans étant considérés comme ayant le comportement le plus à risque, les assureurs appliquent des surprimes pouvant atteindre jusqu’à 100 % la première année pour les permis probatoires, et davantage pour les jeunes de 17 ans.

Reste une solution : les jeunes conducteurs peuvent être désignés comme conducteurs secondaires sur l’assurance parentale pour réduire les coûts, mais cela ne résout pas entièrement le problème.

Une mesure pour la mobilité des jeunes

L’abaissement de l’âge du permis vise à faciliter la mobilité des jeunes et leur insertion professionnelle. Cependant, avec des primes d’assurance élevées, il peut y avoir des répercussions financières importantes pour les familles.

CE QU’IL FAUT RETENIR
Bien que conduire à 17 ans puisse être perçu comme cool, trouver une assurance devient une véritable galère pour les jeunes conducteurs et leurs familles. Les défis financiers demandent une réflexion approfondie. Des ajustements nécessaires assureront une transition en douceur vers cette nouvelle ère de la conduite précoce.
Virginia BLANCO
Virginia BLANCO
Rédactrice web spécialisée en automobile, j'aime partager l'actualité et des astuces pour faciliter la vie des jeunes conducteurs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour :

  • Être informé des concours et cadeaux à gagner,
  • Avoir accès à des offres exclusives,
  • Ne pas rater les dernières nouveautés !

Dans le même thème :

Compare +30 devis d'assurances auto en seulement 3 minutes

800.000 jeunes roulent sans assurance
10 ans de prison + 3750€ pour défaut d’assurance

🏆 JEU CONCOURS

🎁 À gagner : 

1 tour de circuit en Ferrari 🏎️, d’une valeur de 100 € ! ✨

Concours Ferrari Circuit