Pourquoi parlons-nous de “chevaux” pour désigner la puissance d’un véhicule ?

À l’aube du XIXe siècle, les chevaux étaient encore utilisés pour le transport et l’actionnement des machines, notamment pour remonter l’eau des puits. L’avènement de la machine à vapeur a nécessité une comparaison de sa puissance avec celle d’un cheval, afin de déterminer son efficacité dans des tâches similaires. 


Le savant britannique James Watt a résolu ce défi en établissant une référence basée sur la puissance requise par un cheval pour faire fonctionner un moulin à grain. Ainsi est née l’unité le « horsepower » (hp).

Dans le monde automobile, la puissance est souvent exprimée en « chevaux », une référence étonnante à nos amis équins. Mais pourquoi cette association surprenante ? Découvrons ensemble l’histoire intrigante derrière cette mesure singulière.

Le fardier de Cugnot : l'épopée du cheval dans l'automobile

En 1771, l’ingénieur militaire Nicolas-Joseph Cugnot conçoit le premier véhicule automobile à moteur à vapeur, appelé le fardier, destiné au transport de lourdes charges. Cette invention marque le début de l’ère des machines à vapeur, qui progressivement remplacent les chevaux dans diverses tâches. 

Les origines historiques du “horsepower”

Durant la Révolution Industrielle, James Watt, pionnier de l’ingénierie, confronté à la nécessité de mesurer la puissance de ses machines, trouva ingénieusement un parallèle avec la force des chevaux, alors omniprésents dans le travail et le transport. 

L’ère des machines à vapeur

À l’aube du XIXe siècle, les chevaux étaient encore utilisés pour le transport et l’actionnement des machines, notamment pour remonter l’eau des puits. L’avènement de la machine à vapeur a nécessité une comparaison de sa puissance avec celle d’un cheval, afin de déterminer son efficacité dans des tâches similaires. 

Le savant britannique James Watt a résolu ce défi en établissant une référence basée sur la puissance requise par un cheval pour faire fonctionner un moulin à grain. Ainsi est née l’unité le « horsepower » (hp).

Du cheval au watt

Plus tard, l’unité de mesure de la puissance est devenue le watt (W), défini dans le système international (SI) comme un newton.mètre par seconde. Un « horsepower », ou hp, équivaut à environ 745,699.872 watts.

Chevaux-vapeur : l'énergie équine dans l'industrie automobile

La puissance d’un moteur est souvent mesurée en « chevaux-vapeur« , une unité dérivée de la capacité d’un cheval à soulever une masse de 75 kg sur un mètre en une seconde. Cela équivaut à environ 735,498.75 watts dans le système métrique. 

Cette mesure, distincte du « horsepower » utilisé dans d’autres systèmes, a perduré avec l’essor des moteurs à vapeur. Aujourd’hui, malgré l’introduction d’autres normes de mesure, le terme « chevaux-vapeur » reste largement utilisé dans le langage automobile.

CE QU’IL FAUT RETENIR
  • L’usage des chevaux comme unité de mesure de la puissance des véhicules est ancré dans l’histoire industrielle. 
  • Bien que le watt soit l’unité standard, la référence aux chevaux demeure, témoignant d’un passé où ces animaux étaient les moteurs de notre progrès.
  • Au fil du temps, l’unité de puissance « cheval » devient plus courante que le watt du système international, symbolisant ainsi l’héritage de cette transition industrielle majeure jusqu’au XXIe siècle.
Virginia BLANCO
Virginia BLANCO
Rédactrice web spécialisée en automobile, j'aime partager l'actualité et des astuces pour faciliter la vie des jeunes conducteurs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour :

  • Être informé des concours et cadeaux à gagner,
  • Avoir accès à des offres exclusives,
  • Ne pas rater les dernières nouveautés !

Dans le même thème :

Compare +30 devis d'assurances auto en seulement 3 minutes

800.000 jeunes roulent sans assurance
10 ans de prison + 3750€ pour défaut d’assurance

🏆 JEU CONCOURS

🎁 À gagner : 

1 tour de circuit en Ferrari 🏎️, d’une valeur de 100 € ! ✨

Concours Ferrari Circuit