Renault et Volkswagen investissent sur les « voitures définies par logiciel », mais c’est quoi exactement ?

La voiture définie par logiciel, également connue sous le nom de Software Defined Vehicle (SDV), fait de plus en plus parler d’elle. Cette avancée technologique promet de révolutionner l’industrie automobile en offrant des véhicules toujours plus connectés, évolutifs et personnalisables. Plusieurs constructeurs, dont Renault et Volkswagen, ont d’ores et déjà annoncé leur volonté de commercialiser leurs premières voitures définies par logiciels d’ici quelques années. Mais que signifie concrètement cette nouveauté, et quelles sont les implications pour les consommateurs et les professionnels du secteur ?

Comprendre la voiture définie par logiciel

Dans une voiture définie par logiciel, la majorité des fonctionnalités et systèmes du véhicule sont contrôlés par un système informatique centralisé. Contrairement aux véhicules traditionnels, où chaque composant matériel possède sa propre interface logicielle, les SDV peuvent adapter et améliorer leurs fonctionnalités grâce à des mises à jour logicielles.

  • Fonctionnalités évolutives : les SDV permettent aux constructeurs et aux propriétaires de véhicules de mettre à jour et de personnaliser les fonctionnalités du véhicule au fil du temps, sans avoir besoin de remplacer ou modifier les pièces matérielles.
  • Personnalisation accrue : le système informatique centralisé des SDV offre aux conducteurs la possibilité de personnaliser leur expérience de conduite et d’accéder à un large éventail de services en ligne.
  • Conduite autonome : les voitures définies par logiciel sont prévues pour accueillir plus facilement les fonctionnalités liées à la conduite autonome, grâce à une architecture mieux adaptée à l’intégration de systèmes avancés d’assistance à la conduite et à la communication entre véhicules.

Les acteurs clés du marché

Plusieurs constructeurs automobiles ont annoncé leurs projets concernant les voitures définies par logiciel :

  • Renault souhaite commercialiser à partir de 2026 sa première voiture définie par logiciel dans le cadre de son plan Renaulution, confirmant l’importance stratégique de cette technologie pour le groupe.
  • Volkswagen prévoit de lancer son premier véhicule conçu autour d’un logiciel d’ici 2028, témoignant de sa volonté de rester leader dans la transformation numérique de l’industrie automobile.

D’autres entreprises, telles que SERES, un constructeur chinois spécialisé dans les voitures électriques haut de gamme, ont également de grandes ambitions sur le marché mondial de l’automobile, notamment grâce à leur expertise en matière de voitures définies par logiciel.

Un marché boosté par le développement des outils logiciels

La croissance du marché des voitures définies par logiciel est soutenue par l’émergence de nouveaux outils logiciels conçus pour faciliter et accélérer la conception de véhicules. Par exemple, Synopsys, une entreprise américaine spécialisée dans la création de logiciels pour la conception de puces électroniques, a récemment présenté une série d’outils permettant de concevoir plus rapidement des voitures, des centres de données et d’autres grands systèmes reposant sur des semi-conducteurs.

Défis et contraintes

Toutefois, cette révolution technologique ne va pas sans poser de problèmes. Les constructeurs devront faire face à des enjeux complexes :

  • Sécurité informatique : les voitures définies par logiciel étant fortement connectées, il est essentiel pour les constructeurs de garantir la sécurité des systèmes contre les cyberattaques.
  • Régulation : les législations nationales et internationales devront évoluer pour prendre en compte ces nouvelles technologies et assurer un cadre juridique approprié pour leur déploiement.
  • Acceptabilité sociale : convaincre les consommateurs de l’intérêt de ces innovations sera crucial pour encourager l’adoption généralisée des voitures définies par logiciel.

Néanmoins, les avantages offerts par ce type de véhicules, tels que la possibilité de mises à jour à distance ou la conduite autonome, devraient jouer en leur faveur et inciter l’industrie automobile à se diriger vers cette tendance incontournable.

CE QU’IL FAUT RETENIR
La voiture définie par logiciel, ou SDV, représente un changement majeur dans l’industrie automobile, avec des fonctionnalités et systèmes contrôlés par un système informatique centralisé. Renault et Volkswagen font partie des constructeurs qui développent activement cette technologie. Les SDV promettent des mises à jour logicielles, une personnalisation accrue, et une adaptation à la conduite autonome, bien que des défis tels que la sécurité informatique et la réglementation restent à surmonter.
Laurie DUMONT
Laurie DUMONT
Sécurité routière et assurances pour jeune conducteur, je décortique pour vous les dernières nouveautés.

Abonnez-vous à notre newsletter pour :

  • Être informé des concours et cadeaux à gagner,
  • Avoir accès à des offres exclusives,
  • Ne pas rater les dernières nouveautés !

Dans le même thème :

Compare +30 devis d'assurances auto en seulement 3 minutes

800.000 jeunes roulent sans assurance
10 ans de prison + 3750€ pour défaut d’assurance

🏆 JEU CONCOURS

🎁 À gagner : 

1 tour de circuit en Ferrari 🏎️, d’une valeur de 100 € ! ✨

Concours Ferrari Circuit