Transformez votre vieille voiture thermique en hybride rechargeable à moindre coût : voici comment !

Le développement des ZFE (Zone à Faible Émission) dans nos villes et l’ambition climatique « zéro émission nette » en 2050 imposent de décarbonater rapidement le secteur automobile. Début 2023, 93% des voitures françaises sont thermiques. Le chantier est énorme et il peine à démarrer. Le coût et les incertitudes autour de la transition électrique restent un frein important pour de nombreux automobilistes.

Deux innovations majeures, dont l’une est française, ouvrent de nouvelles perspectives.

Le rétrofit : qu’est-ce que c’est ?

Rétrofiter son véhicule ? Vous n’aviez jamais entendu ce terme auparavant ? Ce n’est pas étonnant, tant il reste une pratique confidentielle aujourd’hui.

Le rétrofit, homologué depuis 2020 en France, consiste à modifier ou remplacer son moteur thermique pour le rendre hybride et rechargeable.

Les solutions actuelles demandent de quelques jours à plusieurs semaines de travail par un professionnel agréé et coûtent autour de 15 000€, aides de l’État déduites. Pour certains, seuls les véhicules à essence sont éligibles. De nombreux constructeurs développent des kits adaptés à des modèles spécifiques (utilitaires Renault) ou emblématiques (une 2CV ou une 4L hybride ?).

Leur efficacité est réelle, mais elles peinent à convaincre.

REVR : l’innovation australienne prometteuse, mais lointaine

Un jeune étudiant australien, Alexander Burton, a mis au point un système particulièrement ingénieux qui permet de transformer une voiture thermique en véhicule hybride en quelques minutes et pour moins de 3000€.

Cette innovation, baptisée REVR pour Rapid Electric Vehicle Retrofit, a reçu le prix James Dyson Award 2023. Alexander Burton a eu l’idée d’utiliser la technologie du flux axial, présente dans des moteurs d’avion Rolls-Royce pour l’adapter aux véhicules thermiques.

Plutôt que de modifier le moteur ou le système hydraulique de la voiture, son dispositif vient se loger entre la roue et le frein à disque du véhicule. Il peut équiper deux ou quatre roues et obtenir une puissance équivalente, voire supérieure, à celle d’un moteur thermique.

Cette proposition est prometteuse, mais loin d’arriver sur notre marché français.

Pour l’heure, elle n’est qu’au stade embryonnaire et le jeune étudiant s’emploie à développer un prototype fonctionnel.

Un souci d’homologation des véhicules sera également à soulever. Son dispositif s’installant entre la roue et l’essieu, une question évidente de sécurité se pose. Avant une éventuelle mise sur le marché, des étapes de certifications longues (et onéreuses) risquent de compliquer et de faire grimper la facture.

Une solution française à moindre coût dès 2024

La solution pour transformer son moteur thermique en hybride rechargeable à moindre coût est belle et bien française.

Twin-E, de son petit nom, a été inventé et développé par le groupe Green Corp Konnection (GCK), installé dans le Puy-de-Dôme, non loin de Clermont-Ferrand.

D’après GCK, le kit Twin-E est capable de transformer un véhicule Crit’R 3 en Crit’R 1 en une journée. Une fois transformée, la voiture équipée du kit pourra rouler en ZFE (Zone à Faible Émission) avec une autonomie de 70 km. Au-delà, en qualité de véhicule hybride, le moteur thermique prendra le relai.

Cette solution pourrait être disponible dès 2024 et affiche un tarif très attractif. Twin-E sera commercialisé à 7500€, soit deux fois moins cher que les solutions actuelles qui consistent à modifier le moteur en 100% électrique. Cerise sur le gâteau, GCK s’efforce d’en faire une conception totalement made in France.

D’un point de vue pratique : 1000 garages partenaires seront agréés sur tout le territoire et le système s’installe en une journée.

L’État c’est d’ores et déjà emparé de ce sujet pour permettre son homologation. Des aides financières pourraient lui être dédiées et alléger encore plus la transition entre la thermique et l’hybride.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Le rétrofit, légalisé en France depuis 2020, transforme les voitures thermiques en hybrides rechargeables, avec une solution française, Twin-E, annoncée pour 2024 à un coût de 7500€. Cette innovation pourrait accélérer la transition vers des véhicules moins polluants face aux exigences climatiques et aux restrictions des ZFE, malgré les défis d’homologation et de sécurité à résoudre.

Agnès DURRANDE
Agnès DURRANDE
Spécialiste en contenu web automobile, je suis à l’affut des dernières nouveauté et innovations. J’ai à coeur de partager cette actualité et d’apporter des conseils dédiés aux jeunes conducteurs.