Xiaomi s'est largement inspiré de cette grande marque Allemange pour sa nouvelle voiture !

Xiaomi Su7

Le géant chinois de linformatique se lance à son tour dans la course à lautomobile électrique. Xiaomi vient de dévoiler son premier modèle, la SU7. Cette berline électrique nest pas sans rappeler une sportive de taille : la Porsche Taycan. La version chinoise peut-elle rivaliser ?  

Un look sportif et agressif

Cachée sous des bâches de camouflage, la SU7 s’était faite discrète lors de ses sorties en ville. Son design n’a été dévoilé que récemment, lors de sa présentation par le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information le 15 novembre 2023.  

Elle affiche des lignes racées, un style fastback et un look résolument agressif qui la rapprochent de la Tesla Model 3, d’une Model S, mais surtout de la Porsche Taycan 

Pour une première voiture, Xiaomi se place directement dans la cour des grands et espère bien leur faire de l’ombre.  

Le confort intérieur est remarquable, souligné par un toit panoramique. Les options proposées permettent de personnaliser son modèle : jantes et étrier, style du pare-brise. La possibilité de lui ajouter un aileron arrière actif est un parti pris fort, qui affirme son côté sportif et la relie un peu plus à sa concurrente allemande 

Côté dimension, elle se situe entre la Tesla Model 3 et la Model S : 4,997 m de long, 1,963 m de large et 1,455 m de hauteur. 

Xiaomi Su7 avant
Xiaomi Su7 arriere
Xiaomi Su7 interieur

Trois styles, des performances importantes

La SU7 sera commercialisée en trois versions différentes : outre le modèle de base, elle existera en SU7 Pro et SU7 Max. Ces deux dernières bénéficieraient d’un pack batterie d’une capacité de 100 kWh avec une autonomie de 800 km 

Dans sa version haut de gamme, avec le modèle SU7 Max, elle peut atteindre la vitesse de 265 km/h et monter de 0 à 100 km/h en 2,78 secondes. Elle est dotée de deux moteurs avant et arrière de 220 kW et 275 kW soit 299 et 373 chevaux.  

Grâce au LiDar plaçable sur son toit, la SU7 offre l’expérience de la conduite autonome qui devient un incontournable pour les nouveaux modèles de véhicules électriques.  

Une arrivée probable sur le marché européen

Xiaomi va d’abord investir le marché chinois. La date de sortie de sa SU7 n’est pas encore fixée, même si elle ne devrait plus tarder. Son prix n’est pas arrêté. Il avoisinerait les 500 000 yuans, soit environ 64 300 euros, en Chine.  

Mais l’ambition du géant de l’Empire du Milieu va beaucoup plus loin. À moyen terme, il espère voir ses voitures circuler dans le monde entier, comme l’a annoncé son fondateur, Lei Jun, au micro de Weibo.  

Son prix, à définir, sera supérieur à celui de son lancement en Chine, notamment en raison des frais de douane. Nul doute que le magnat de la Tech sera se positionner sur le bon segment.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Xiaomi, géant chinois de l’informatique, se lance dans l’automobile électrique avec sa berline SU7, évoquant fortement la Porsche Taycan. Proposée en trois versions, dont la SU7 Max avec une autonomie de 800 km, une vitesse de pointe de 265 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en 2,78 secondes, elle ambitionne de rivaliser sur le marché des voitures électriques sportives. Dotée de fonctionnalités telles que le LiDar pour la conduite autonome, elle vise le marché chinois avant de s’étendre à l’international.

Agnès DURRANDE
Agnès DURRANDE
Spécialiste en contenu web automobile, je suis à l’affut des dernières nouveauté et innovations. J’ai à coeur de partager cette actualité et d’apporter des conseils dédiés aux jeunes conducteurs.