1 000 km d'autonomie pour une voiture électrique, impossible ? Pourtant on y arrive !

La course à l’autonomie ultime pour les voitures électriques est lancée, et la Chine semble prendre une longueur d’avance. Après l’annonce de CATL doublant la densité énergétique de ses batteries, une start-up chinoise, Greater Bay Technology (GBT), promet une percée remarquable avec sa nouvelle technologie de gestion thermique des batteries.

La cellule de batterie “Phoenix” augmente l’autonomie des voitures électriques à toute saison

GBT présente la cellule de batterie “Phoenix” équipée de matériaux supraconducteurs révolutionnaires permettant une gestion thermique efficace. Cette technologie permet à la batterie de chauffer de -20 à 25 °C en cinq minutes seulement, assurant une charge et une décharge plus efficientes.

Prenons l’exemple des températures hivernales glaciales, oscillant entre -7 °C et -1 °C. Nous savons qu’elles peuvent entraîner une diminution de l’autonomie de certains véhicules jusqu’à 30 % selon les modèles. C’est précisément cette problématique que la start-up chinoise ambitionne d’éradiquer complètement grâce à sa nouvelle technologie de gestion thermique.

Huang Xiangdong, co-fondateur et président de GBT, souligne que cette innovation résout non seulement le problème du temps de charge des véhicules électriques, mais garantit également une autonomie constante, indépendamment des conditions météorologiques.

Vers une charge ultra rapide : 500 km en 15 Minutes ?

Bien que la commercialisation de la cellule Phoenix nécessite du temps, GBT estime qu’elle sera intégrée dans les futurs véhicules d’Aion, filiale de Guangzhou Automobile Group Co. (GAC). La société affirme que les véhicules équipés de la cellule Phoenix pourront parcourir jusqu’à 1 000 km avec une seule charge.

GBT va plus loin en précisant qu’avec une borne assez puissante, la recharge pourrait permettre de récupérer jusqu’à 500 km d’autonomie en seulement 15 minutes. Bien que cela reste moins efficace que le plein de carburant, c’est une avancée remarquable dans le monde des véhicules électriques. Ces avancées font le bonheur des investisseurs qui suivent de près “La licorne”, nom qu’ils ont donné à cette start-up évaluée à plus d’un million de dollars !

Toyota dans la course : 1 000 km d'autonomie et recharge en 20 minutes

Face à la compétition, le géant japonais Toyota, souvent critiqué pour son engagement tardif dans les voitures électriques, annonce des plans ambitieux. Hiroki Nakajima, le directeur technique, a annoncé dans un communiqué de presse que Toyota compte bien devenir le leader mondial de la gestion des batteries. Le projet se découpe en trois temps :

  1. D’ici 2026, le constructeur vise à doubler l’autonomie de ses véhicules électriques actuels, atteignant ainsi une autonomie d’environ 1 000 km. De plus, la firme japonaise promet une recharge de 10 à 80 % en seulement 20 minutes.
  2. Entre 2026 et 2027, Toyota envisage de développer sa propre batterie LFP (lithium, fer, phosphate), réduisant les coûts de production tout en améliorant l’autonomie de ses véhicules électriques.
  3. Dans la période 2027-2028, leurs véhicules électriques, équipés de batteries solides, offriront une autonomie de 1 500 km avec un temps de charge de seulement 10 minutes. Un virage significatif pour Toyota, démontrant son engagement envers la révolution électrique.

L’exemple de Yuanhang Y6 : 1 020 km d'autonomie dès 2024

La Yuanhang Y6, sortie des chaînes de montage chinoises, offre une perspective excitante pour 2024. Proposant une autonomie allant jusqu’à 1 020 km grâce à une batterie de 150 kWh, cette berline de taille moyenne montre que des voitures électriques à très longue portée sont sur le point de devenir réalité.

Développée en collaboration avec Bosch et Huawei, la Y6 utilise une technologie de 800 volts permettant une autonomie de 300 km après seulement 10 minutes de recharge. Bien que la Y6 ne soit pas encore prévue pour l’Europe, elle préfigure une tendance vers des voitures électriques offrant des autonomies considérables.

1000 km d'autonomie

Des défis persistants : coûts et accessibilité

Malgré ces avancées, des défis persistent. Les batteries demeurent coûteuses, et les constructeurs cherchent à concilier autonomie étendue et accessibilité financière. Néanmoins, avec les développements rapides de la technologie, il est probable que des solutions émergent pour rendre les véhicules électriques plus attractifs pour le grand public.

CE QU’IL FAUT RETENIR

La course à l’autonomie électrique semble atteindre de nouveaux sommets avec des annonces prometteuses venant de Chine et du Japon. Alors que les voitures électriques dépassent les limites traditionnelles, les consommateurs peuvent espérer un avenir où la conduite électrique devient non seulement une réalité quotidienne, mais aussi une expérience plus adaptée.

Virginia BLANCO
Virginia BLANCO
Rédactrice web spécialisée en automobile, j'aime partager l'actualité et des astuces pour faciliter la vie des jeunes conducteurs.