Attention aux remplacements de pare-brise : la vérité sur les "cadeaux" offerts !

Téléviseurs, consoles, trottinettes, sèche-linge… Faites votre choix ! Vous avez cassé votre pare-brise ? Repartez avec un cadeau en prime ! La tradition des garages offrant des cadeaux excessifs à leurs clients lors du remplacement de pare-brise, c’est bientôt du passé ! Des députés, avec le soutien des assurances automobiles, cherchent à mettre fin à cette pratique jugée coûteuse et visant seulement à séduire le client. 

Des cadeaux alléchants, mais à quel prix ?

“Je reviendrai”, dit une cliente à son garagiste, en partant, le sourire aux lèvres. Elle est venue pour faire réparer son pare-brise et ressort avec une console de jeux. Le cadeau de Noël de son petit-fils est bouclé ! En plus de ne pas payer les frais de réparation (800 euros pris en charge par son assureur), elle vient de gagner un objet d’une valeur de 200 euros. 

Outre la fidélisation de la cliente, cette offre mirifique est également un moyen d’attirer de nouveaux clients. Qui pourrait résister à une console de jeux ou une trottinette électrique offerte avec la réparation de son pare-brise ? Mais ce que notre cliente ne sait pas, c’est que son assureur va payer les frais de ce “geste commercial” diabolique !

La réalité cachée : le coût exponentiel facturé aux assureurs

💸 Cette pratique, jugée potentiellement abusive, représente un coût significatif pour les compagnies d’assurance, soit environ 1,5 milliard d’euros en 2022 !

En effet, derrière ces “cadeaux”, se dissimule parfois une réalité moins reluisante. Selon l’association France Assureurs, les garagistes adeptes de cette pratique facturent souvent des montants plus élevés que leurs concurrents. Florence Lustman, la présidente de l’association, explique que même si la facturation ne mentionne pas directement le coût du cadeau, le temps supplémentaire passé à la réparation peut gonfler la note.

Une réaction nécessaire face aux dérives

Face à ces pratiques abusives, des députés, soutenus par les assureurs, envisagent de réguler davantage cette stratégie promotionnelle. 

Les dérives au grand jour

Perrine Goulet, députée MoDem de la 1ʳᵉ circonscription de la Nièvre, alerte sur les dérives possibles. Le directeur général de Leocare à Paris réagit en soulignant le caractère insidieux de cette pratique, incitant presque à endommager volontairement son pare-brise pour profiter des avantages assurantiels.

La députée souligne, en outre, une pratique “machiavélique” dans le secteur de la réparation automobile, avec des écarts de tarifs pouvant atteindre 300 euros pour le remplacement d’un pare-brise identique. La surfacturation est accentuée en fonction de la technologie embarquée dans les véhicules récents, contribuant à une hausse des primes d’assurance pour l’ensemble des automobilistes.

Pare brise cassé

Réguler le prix du cadeau

Pour éviter les abus, des députés proposent une loi visant à limiter les avantages offerts à 5 % du prix de la réparation d’un pare-brise, actuellement estimé à 625 euros en moyenne. Le cadeau ne pourrait donc pas dépasser une trentaine d’euros. Cette proposition de loi soulève la question de la transparence des coûts, obligeant les réparateurs à rendre publics les détails de leurs tarifs.

Des conséquences pour les consommateurs

L’impact de ces pratiques sur les primes d’assurance inquiète les experts du secteur. 

Des cadeaux empoisonnés

Christophe Dandois, directeur général de Leocare, souligne que dans un contexte d’inflation et d’augmentation des sinistres, les cadeaux offerts lors des réparations de pare-brise peuvent aggraver la situation. En effet, les coûts supplémentaires supportés par les assureurs pourraient se répercuter sur les primes, affectant l’ensemble des automobilistes.

Une vigilance accrue face aux offres trop généreuses

Face à ces enjeux, la proposition de loi visant à encadrer les cadeaux lors des réparations de pare-brise apparaît comme une réaction nécessaire pour éviter les dérives et assurer une plus grande transparence dans le secteur. Reste à savoir si cette régulation sera adoptée et si elle parviendra à rétablir un équilibre entre les intérêts des consommateurs et ceux des assureurs.

Les consommateurs doivent donc rester vigilants face aux offres alléchantes lors des remplacements de pare-brise et comprendre les implications financières potentielles de ces cadeaux empoisonnés.

CE QU’IL FAUT RETENIR

En France, des députés et assureurs cherchent à encadrer la pratique des garages offrant des cadeaux pour le remplacement de pare-brise, une tendance coûteuse pour les assurances. Une loi proposée limiterait ces cadeaux à 5 % du prix de la réparation pour éviter une surfacturation et l’impact sur les primes d’assurance.

Virginia BLANCO
Virginia BLANCO
Rédactrice web spécialisée en automobile, j'aime partager l'actualité et des astuces pour faciliter la vie des jeunes conducteurs.