Changement majeur : Toyota et Lexus s'alignent sur la norme de charge Tesla !

Tesla continue la course en tête et vient de marquer un nouveau coup. Le groupe nippon Toyota adopte à son tour la norme de recharge NACS inventée par Tesla.

Guerre des normes : la NACS s’impose sur le marché Nord-Américain.

Elon Musk a toujours un coup d’avance.

En 2012, il crée pour ses véhicules une nouvelle norme de charge, baptisée NACS, permettant à sa flotte de supporter des niveaux de puissance plus élevés et un temps de recharge record. Ce système s’oppose aux chargeurs CCS, plus lents.

En 2022, après avoir développé des bornes de recharge surpuissantes sur tout le territoire américain, Tesla permet à ses concurrents d’intégrer son système NACS à leurs propres modèles.

Les véhicules Tesla écrasent le marché américain. Ils représentent plus de la moitié de la flotte des VE. De la même manière, les points de recharge NACS sont largement majoritaires. Ils sont déjà 84 000 sur le territoire, dont une grande partie de Superchargeurs (chargeurs rapides en courant continu, dits « Tesla »).

Les accords conclus avec les constructeurs concurrents imposent un peu plus la NACS comme seule norme valable.

Des connecteurs plus simples et maniables

Pour s’imposer sur le secteur, Tesla a usé de quelques arguments de poids. Ses connecteurs NACS ont l’avantage d’être plus compacts et faciles à utiliser. Ils utilisent des câbles plus légers et sont faciles à brancher.

À l’usage, ils sont donc plus agréables pour les utilisateurs.

Associé à une charge plus rapide et des bornes harmonieusement réparties sur le territoire, il était facile de séduire les conducteurs.

Port de charge NACS

Un quasi-consensus parmi les constructeurs

L’hégémonie de Tesla aura sans doute eu raison des plus réticents. De manière globale, les constructeurs automobiles n’ont pas tardé à accepter la main tendue par le leader.

BMW a été le premier, dès 2022, à annoncer qu’il intégrerait le système NACS à certains de ses véhicules des 2025.

Derrière lui, General Motors, Kia, Mercedes, Hyundai, Ford, Nissan et désormais Toyota se laissent séduire.

Tout ou partie de leurs flottes de VE sera équipé du connecteur NACS à partir de 2025. Pour les véhicules déjà en circulation ou disposant du système CCS, des adaptateurs seront mis à disposition des utilisateurs pour utiliser les super bornes de recharge rapide.

Ce nouvel accord avec Toyota, incluant sa gamme de luxe Lexus, réduit encore le nombre de véhicules épargnés par Tesla.

Quelques irréductibles manquent encore à l’appel et restent attachés à l’indépendance qu’offre le CCS. Les plus emblématiques sont les groupes Stellantis (Alfa, Dodge, Fiat, Jeep ou Ram) ou Volkswagen (VW, Audi, Porsche, Lamborghini, Bentley).

Une question uniquement américaine ?

À première vue, nous ne sommes pas concernés par ce débat. La norme NACS ne s’est imposée qu’aux USA. En Europe, le CCS est la règle.

Cependant, ce quasi-monopole sur le marché américain renforce un peu plus le géant Tesla qui devient inarrêtable.

Il est déjà un concurrent sérieux pour nos constructeurs européens en étant à la tête du classement avec la Model Y et la Model 3. Jusqu’où peut-il encore aller ?

CE QU’IL FAUT RETENIR

Toyota et Lexus adoptent la norme de recharge Tesla NACS, dominant ainsi le marché nord-américain des véhicules électriques. Ce choix, soulignant la simplicité et la rapidité de la norme NACS, renforce l’influence de Tesla dans l’industrie automobile, malgré la résistance de certains constructeurs comme Stellantis et Volkswagen.

Agnès DURRANDE
Agnès DURRANDE
Spécialiste en contenu web automobile, je suis à l’affut des dernières nouveauté et innovations. J’ai à coeur de partager cette actualité et d’apporter des conseils dédiés aux jeunes conducteurs.