ISA : les aides à la conduite qui condamnent les modèles économiques dès 2024 !

ISA normes voitures

Le système ISA obligatoire dès l'été 2024

Le système ISA (Intelligent Speed Adaptation), ou assistant de vitesse intelligente, doit devenir obligatoire sur les voitures neuves à l’été 2024. Cette nouvelle aide à la conduite a pour objectif d’informer en temps réel le conducteur de la vitesse maximale autorisée et de l’avertir en cas de dépassement. Progressivement généralisé en Europe, il devrait permettre aux conducteurs de respecter plus efficacement les limitations de vitesse.

Comment fonctionne le système ISA ?

  • Il identifie les panneaux de signalisation routière grâce à une caméra embarquée.
  • Il utilise le GPS pour connaître la position du véhicule et ajuste ainsi sa vitesse lorsque nécessaire.
  • Il avertit le conducteur en cas de dépassement de la vitesse autorisée et peut même intervenir sur l’accélérateur afin de rester dans les limites imposées.

Aides à la conduite : impact sur les voitures abordables

Certaines normes liées aux aides à la conduite pourraient conduire à la condamnation de certains modèles de voitures abordables. En effet, pour se conformer à ces nouvelles exigences, certaines marques pourraient être contraintes d’augmenter leurs prix ou de renoncer à commercialiser certains modèles. L’essor rapide de la voiture électrique, les systèmes d’aide à la conduite et les nouveaux logiciels sont les principaux facteurs qui contribuent à ces retards et notamment aux difficultés rencontrées par les constructeurs automobiles pour répondre à ces nouvelles normes.

Les conséquences pour le marché automobile

  • Ralentissement des lancements de nouveaux modèles : plus de la moitié des lancements de nouvelles voitures ont été retardés ces trois dernières années en raison des différentes contraintes liées aux exigences technologiques, à la pandémie et à la pénurie de semi-conducteurs.
  • Augmentation des prix des véhicules : les constructeurs pourraient être contraints d’augmenter leurs tarifs pour compenser les coûts supplémentaires liés aux nouvelles technologies embarquées
  • Disparition de certains modèles abordables : certaines marques pourraient renoncer à commercialiser des modèles de voitures peu chères si elles ne trouvent pas de solutions pour les rendre conformes aux nouvelles normes (Renault semble déjà avoir trouvé la solution avec la nouvelle Renault Twingo électrique).
Renault Twingo 2024

Nouveautés en matière de sécurité routière et d'aides aux automobilistes pour 2024

Parmi les nouveautés attendues pour cette nouvelle année, plusieurs concernent la sécurité routière et les aides apportées aux automobilistes.

  1. Bonus écologique : les montants et conditions d’obtention du bonus écologique pour les véhicules électriques et hybrides vont évoluer.
  2. Permis de conduire : nouvelles modalités pour l’apprentissage de la conduite et l’obtention du permis, avec notamment la création du « permis automatique », valable uniquement pour les véhicules à boîte automatique.
  3. Zones à faibles émissions (ZFE) : de nouvelles ZFE devraient être mises en place dans certaines agglomérations, limitant la circulation des véhicules polluants ou non-conformes aux normes imposées.

Le leasing social à 100 euros par mois : une initiative encourageante

Pour compenser les éventuels impacts négatifs liés aux nouvelles aides à la conduite sur le marché automobile, de nouvelles initiatives voient le jour. C’est le cas du leasing social à 100 euros par mois, qui constitue une réponse intéressante pour les personnes en situation de précarité qui souhaitent disposer d’un moyen de transport économique. Cette mesure faisait partie des promesses de campagne d’Emmanuel Macron et vient d’être concrétisée.

Les nouvelles aides à la conduite visent à améliorer la sécurité routière et la protection de l’environnement. Cependant, elles impliquent également des défis pour les constructeurs automobiles et pourraient avoir un impact sur le marché des voitures abordables. Il est donc essentiel que les pouvoirs publics et les acteurs du secteur mettent en place des mesures adaptées afin de garantir l’équilibre entre progrès technologique, respect des normes et accessibilité pour tous les automobilistes.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Le système ISA (Intelligent Speed Adaptation) sera obligatoire sur les voitures neuves en été 2024, informant les conducteurs des limites de vitesse. Cependant, ces nouvelles normes pourraient augmenter les prix des véhicules abordables et retarder les lancements de nouveaux modèles. 2024 apporte également des changements au bonus écologique, au permis de conduire, aux ZFE, et introduit un leasing social à 100 euros par mois pour les personnes en précarité. Il est crucial d’équilibrer la sécurité routière et l’accessibilité aux véhicules.

Lucas MOUSSEAU
Lucas MOUSSEAU
Passionné par l'automobile et l'éducation routière, je partage des actualités et des astuces pour les jeunes conducteurs.