Le gros problème d’un accident avec un non-assuré… c’est de savoir si on va être indemnisé !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2022, 157 personnes ont perdu la vie et 8 443 ont été blessées dans des accidents de la route impliquant des véhicules non assurés. Malgré l’obligation légale d’être assuré, certains conducteurs prennent le risque de circuler sans protection. Mais que se passe-t-il en cas d’accident avec un conducteur non assuré ? Le dilemme majeur réside dans la possibilité d’être indemnisé.

La couverture "Tous Risques" : votre bouée de sauvetage

Si vous êtes assuré « tous risques« , vous avez une lueur d’espoir. Votre assurance auto peut prendre en charge les dégâts matériels résultant d’un accident avec un non-assuré. Cependant, il faudra tout de même débourser la franchise prévue dans votre contrat. Pour les conducteurs au tiers, la situation est moins réjouissante, car l’assurance auto au tiers offre rarement une indemnisation.

Le FGAO : un recours indispensable pour certains usagers de la route

Pour ceux assurés au tiers, le Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO) peut être leur bouée de sauvetage. Créé en 1951, le FGAO vise à indemniser les victimes d’accidents causés par un tiers non assuré ou non identifié. Toutefois, pour bénéficier de cette indemnisation, plusieurs conditions doivent être remplies, et la demande doit être faite dans des délais stricts.

Les démarches à suivre après un accident avec un non-assuré

Lorsque l’impensable se produit, et que vous vous retrouvez dans un accident avec un conducteur non assuré, des démarches immédiates sont cruciales. Signaler l’accident aux autorités compétentes est la première étape pour documenter les circonstances de l’accident. La police créera un rapport officiel, essentiel pour la suite des démarches.

Recours juridiques et indemnisation : un labyrinthe complexe

Les options d’indemnisation après un accident avec un non-assuré peuvent être complexes. La propre assurance auto de la victime peut intervenir avec la garantie « conducteur non assuré ». Porter plainte contre le conducteur non assuré est une autre option, bien que la capacité de remboursement puisse être limitée.

L'assurance santé : une option à considérer

Au-delà des dommages matériels, les blessures nécessitent souvent une attention médicale. L’assurance santé en complément de l’assurance auto devient essentielle. Elle couvre les frais médicaux, offrant une protection financière contre les coûts des consultations, traitements et rééducations.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Être impliqué dans un accident avec un non-assuré peut être déconcertant, mais des recours existent. En prenant des mesures immédiates, en utilisant les garanties de votre propre assurance auto et en considérant des poursuites légales si nécessaire, vous maximisez vos chances d’indemnisation. N’oubliez pas l’importance cruciale de l’assurance santé en complément pour une protection totale, tant sur le plan financier que médical, surtout dans des situations inattendues.

Virginia BLANCO
Virginia BLANCO
Rédactrice web spécialisée en automobile, j'aime partager l'actualité et des astuces pour faciliter la vie des jeunes conducteurs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour :

  • Être informé des concours et cadeaux à gagner,
  • Avoir accès à des offres exclusives,
  • Ne pas rater les dernières nouveautés !

Dans le même thème :

Compare +30 devis d'assurances auto en seulement 3 minutes

800.000 jeunes roulent sans assurance
10 ans de prison + 3750€ pour défaut d’assurance

🏆 JEU CONCOURS

🎁 À gagner : 

1 tour de circuit en Ferrari 🏎️, d’une valeur de 100 € ! ✨

Concours Ferrari Circuit