“Je ne pourrai plus me rendre au travail” : cette ville européenne qui ne veut plus de voiture thermique

Cette décision va peut-être faire des émules et donner des idées à d’autres capitales. En matière de transition écologique, Stockholm va faire figure de précurseur en interdisant l’accès de son centre-ville aux véhicules thermiques dès 2025. Ces habitants vont devoir s’y plier et s’organiser.

En route vers la transition écologique

En 2035, plus aucun pays européen ne pourra vendre de véhicules thermiques neufs. En France, comme chez nos voisins, les villes majeures se dotent de ZFE (zone à faible émission) réservées aux véhicules les moins polluants. Des restrictions de circulation sont imposées aux voitures les plus polluantes.

Mais la Suède vient de marquer le coup en allant beaucoup plus loin. Sa capitale, Stockholm, va bannir les véhicules thermiques dans à peine plus d’un an.

La santé des Suédois au cœur des préoccupations

Le maire de Stockholm, membre du Parti de l’Environnement suédois, en fait une priorité. D’après ses déclarations, «aujourd’hui, l’air de Stockholm provoque des affections pulmonaires chez les bébés et des décès prématurés chez les personnes âgées ». Il choisit d’y répondre de manière radicale en mettant en place « la zone à faibles émissions la plus ambitieuse à ce jour ».

Outre la pollution liée aux gaz d’échappement, la pollution sonore sera également réduite au maximum. De quoi faire de Stockholm la capitale la plus agréable d’Europe ?

Pour l’heure, l’opposition et les sociétés de transport dénoncent un calendrier intenable en estimant que les 34% de réduction des gaz à effets de serre acquis aujourd’hui sont déjà beaucoup. Les Suédois, pourtant majoritairement écologistes, sont partagés.

Stockholm

Le casse-tête des habitants ?

Une large partie du centre-ville de la capitale suédoise va être concerné par cette interdiction. Le périmètre couvre 20 quartiers et représente 180 000 m2. À l’échelle de la ville, cette zone n’est pas énorme. Mais elle pourra être revue à la hausse, après concertation, début 2025.

Cette accélération du calendrier est rendue possible par un maillage de transports en commun déjà existant. Entre le tram, le métro, le bateau ou les bus (alimentés par un biogaz créé à partir des eaux usées de la ville), il est facile de se déplacer dans la ville. Les cyclistes bénéficient de larges pistes cyclables et plus d’un quart des habitants se déplace déjà en vélo.

Les derniers aficionados des voitures thermiques vont devoir apprendre à s’en passer. Ils pourront soit changer de mode de transport, soit de véhicule.

Bonne année 2025 !

Le passage à la nouvelle année 2025 va donc marquer un changement majeur pour les habitants de cette capitale européenne. Dès le premier janvier, plus aucun véhicule thermique ne pourra pénétrer dans le centre-ville de Stockholm.

Cette interdiction s’appliquera 24h/24, 7jours/7. Aucune exception… ou presque !

Bien évidemment, les véhicules de secours, comme les pompiers, les ambulances ou la police, sont exemptés.

Pour l’instant, les deux roues ne semblent pas concernés par cette mesure. Motos ou scooters pourront circuler librement. Certains véhicules de transport adaptés aux personnes handicapées pourront aussi recevoir une dérogation.

Reste la question des véhicules hybrides. Seuls les voitures ou fourgons hybrides rechargeables pourront circuler dans cette « zone zéro émission ». Les livraisons resteront possibles et les adaptations des camionnettes avec des kits de transition hybrides sont autorisées.

D’autres capitales européennes vont-elles oser imiter les Suédois ?

CE QU’IL FAUT RETENIR

Stockholm va interdire l’accès de son centre-ville aux véhicules thermiques dès 2025, ce qui nécessitera des ajustements significatifs de la part de ses habitants. Cette mesure radicale s’inscrit dans la volonté de la capitale suédoise de réduire la pollution atmosphérique et sonore et de promouvoir la santé publique. Les résidents devront opter pour des modes de transport alternatifs ou des véhicules hybrides rechargeables, exemptés de cette restriction.

Agnès DURRANDE
Agnès DURRANDE
Spécialiste en contenu web automobile, je suis à l’affut des dernières nouveauté et innovations. J’ai à coeur de partager cette actualité et d’apporter des conseils dédiés aux jeunes conducteurs.