Alerte : forte hausse des prix pour les voitures électriques MG en 2024 !

À compter du 15 décembre 2023, les règles d’attribution des bonus écologiques vont changer. De nombreux constructeurs, dont MG, vont devoir renoncer aux 5000 € d’aides et voir leurs prix sérieusement augmenter.

Fin du bonus écologique pour MG

Le bonus écologique, comme son nom l’indique, permet d’aider le consommateur à acquérir un véhicule « vert », polluant moins.

Le marché des véhicules électriques est en plein développement et fait débat sur le réel impact écologique qu’il représente. En cause, la production et le recyclage des batteries au lithium, mais également le soin apporté à toute la chaine de fabrication qui doit être la plus vertueuse possible.

C’est dans cet esprit que les règles d’attribution du nouveau bonus ont été dessinées. Pour y prétendre, les constructeurs doivent respecter un cahier des charges très strict édité au niveau européen. Tous les fabricants qui ne s’y plient pas ne peuvent plus bénéficier de cette aide gouvernementale.

MG, groupe chinois qui fabrique sa flotte à Shanghai, ne fait pas exception et se retrouve sur le banc de touche.

Dérogation possible sur demande

Le 15 décembre 2023, le gouvernement a édité la liste des constructeurs et des modèles pouvant bénéficier de ce nouveau bonus.

Tous les exclus peuvent solliciter une dérogation. Elle nécessite de présenter un dossier complet des modes de fabrication, matériaux utilisés, poids total du véhicule… Ils doivent prouver qu’ils respectent des règles aussi vertueuses que celles imposées sur le sol européen.

Les constructeurs chinois, MG tout comme BYD, préfèrent y renoncer. Julien Robert, directeur des ventes et du réseau MG, déclarait à Auto Actu que « nous n’avons pas déposé de dossier pour en bénéficier et je ne pense pas qu’on le fasse ».

Le risque d’espionnage industriel leur semble trop grand. Ils ne souhaitent pas donner de détails sur la production de leurs modèles.

MG a d’autant moins de motivation que cette dérogation leur semble difficile à obtenir au regard des règles qu’ils devraient suivre.

Sans hypocrisie, cette nouvelle règle cherche évidemment à protéger notre marché français des géants chinois qui s’apprêtent à l’inonder. Leurs tarifs ultras compétitifs leur ont déjà permis une percée importante sur nos terres. En octobre 2023, une voiture sur dix était une MG sur le marché des véhicules électriques en France. Cette marque affiche une progression de 220% sur l’année.

Tesla n’a pas encore pris position. Son Model Y reste éligible, car il est produit en Allemagne dans la Gigafactory de Berlin. Pour les autres véhicules de sa gamme, la demande dérogatoire sera impérative.

MG

MG : prix augmenté, mais toujours compétitif

Le bonus écologique permettait une réduction de 5000 à 7000 € pour les foyers les plus modestes. Une hausse de cette aide à 8 000 € est même en cours de discussion.

Avec ce coup de pouce, MG proposait des véhicules 100% électriques à moins de 25 000 € : un record !

Leur exclusion du dispositif va faire grimper la facture de manière significative. Mais face à un marché toujours peu abordable, ils resteront les bons élèves sur la question du prix. À titre de comparaison, sans bonus, la MG 4 affichera un prix de vente de 29 990 €.

Dans la même catégorie, la Volkswagen ID.3 démarre à 42 990 €. La Renault Megane e-tech affiche un prix de 33 000 €, bonus déduit.

Ce changement de règle va-t-il suffire à protéger les fabricants européens de leurs homologues chinois ?

Tout dépend peut-être des motivations des acheteurs ? Le prix est-il le seul critère pour acquérir un véhicule électrique ? Si la conviction écologique l’emporte, le processus de production est plus surveillé sur le vieux continent. Il répond à des normes plus vertueuses.

CE QU’IL FAUT RETENIR

À partir du 15 décembre 2023, les règles d’attribution du bonus écologique changent, excluant le constructeur chinois MG. Cela entraînera une augmentation notable des prix de ses véhicules électriques, bien que MG reste compétitif face à ses concurrents européens. Ce changement favorise les véhicules respectant des normes de production européennes plus strictes.

Agnès DURRANDE
Agnès DURRANDE
Spécialiste en contenu web automobile, je suis à l’affut des dernières nouveauté et innovations. J’ai à coeur de partager cette actualité et d’apporter des conseils dédiés aux jeunes conducteurs.