Contrôle technique moto : un « guide » du motard pour le boycotter dans les règles

CT Moto boycott

La Fédération française des motards en colère publie un guide pour boycotter le contrôle technique moto

Dès le 15 avril, le contrôle technique des motos sera appliqué dans tout le pays. Face à cette mesure déjà controversée et peu appréciée des motards, les membres de la Fédération française des motards en colère (FFMC) ont décidé de réagir en publiant un guide juridique afin d’aider les usagers de deux-roues à boycotter correctement cette obligation. Pour rappel, le contrôle technique a été instauré dans le but de s’assurer que tous les véhicules motorisés soient sécuritaires sur nos routes et limitent ainsi leur impact sur l’environnement.

Les risques liés au boycott du contrôle technique des motos

Il est important de noter que cette contestation n’est pas sans risque et que les motards peuvent faire face à des sanctions en cas de non-respect du contrôle technique. En effet, un défaut de présentation peut entraîner une amende de 135 euros, soit une contravention de classe 4. Toutefois, la FFMC tient à préciser que certains moyens légaux existent et permettent aux motards de contourner ces sanctions sans forcément passer par la case amendes.

Contester les pénalités avec le soutien du guide juridique

Ce guide étonnant vient expliquer les recours possibles pour chaque étape de la procédure, allant du dépôt d’un recours gracieux auprès du Ministère de l’Intérieur à une éventuelle action en justice pour contester l’amende infligée. De plus, il offre des informations sur les droits et devoirs des usagers de deux-roues face au contrôle technique et à son application.

Les principales propositions du guide

Le document publié par la FFMC vise principalement à partager des conseils juridiques et pratiques afin d’aider les motards à mieux comprendre leurs droits et obligations. Voici quelques-unes des propositions contenues dans ce guide :

  • Rappeler les modalités du contrôle technique : le guide explique en détail les différentes étapes de cette procédure ainsi que ses objectifs, tout en rappelant les sanctions encourues en cas de non-respect.
  • Promouvoir l’entretien régulier des motos : afin de remplacer plus avantageusement le contrôle technique, la FFMC encourage les motards à mettre en place un entretien préventif et fréquent de leur véhicule.
  • Faire connaître les recours juridiques possibles : ce guide se veut également outil pédagogique permettant aux motards de mieux appréhender les voies de contestation à leur disposition.

Une initiative controversée mais soutenue par une partie des motards

Cette démarche initiée par la FFMC peut surprendre et diviser les motards eux-mêmes. Certains y voient une opportunité de défendre leurs droits et d’éviter une mesure qu’ils jugent restrictive, tandis que d’autres craignent des répercussions négatives sur la sécurité routière et l’image de la communauté motarde. Néanmoins, il est clair que le débat autour du contrôle technique moto est loin d’être clos et que cette initiative pourrait bien relancer les discussions à ce sujet.

CT Moto manifestation

Le contrôle technique moto : un enjeu majeur pour la sécurité routière

Avec la mise en place de cette mesure, le gouvernement souhaite améliorer la sécurité routière en renforçant les obligations de maintenance et de contrôle des deux-roues motorisés. Il s’agit également d’un moyen de répondre aux exigences européennes en matière de politique environnementale et d’encourager tous les usagers de la route à adopter une conduite plus respectueuse de l’environnement.

Néanmoins, face à cette obligation légalement imposée, certains motards restent sceptiques quant au réel bénéfice pour la sécurité et l’environnement, estimant que cela ne fera qu’alourdir les démarches administratives et les coûts liés à l’utilisation des motos. C’est dans ce contexte que la FFMC a décidé de faire appel aux services d’un cabinet d’avocat spécialisé afin de permettre à chaque motard de pouvoir défendre ses droits face à cette nouvelle réglementation, faisant fi de l’objectif de sécurité notamment soulevé par son instauration.

Alors que le délai de mise en application approche à grand pas, il est maintenant nécessaire pour chaque motard de s’informer sur les obligations liées au contrôle technique, ainsi que les recours possibles et les risques encourus en cas de boycott. Ce guide pourrait donc être un outil précieux pour les usagers souhaitant contester cette mesure tout en restant dans le cadre légal.

CE QU’IL FAUT RETENIR

La Fédération française des motards en colère (FFMC) a publié un guide pour aider les motards à boycotter le contrôle technique obligatoire des motos. Le guide propose des conseils juridiques pour contester les amendes, mais les motards risquent des sanctions de 135 euros en cas de non-présentation. Ce boycott est controversé et soulève des questions de sécurité routière.

Laurie DUMONT
Laurie DUMONT
Sécurité routière et assurances pour jeune conducteur, je décortique pour vous les dernières nouveautés.

Abonnez-vous à notre newsletter pour :

  • Être informé des concours et cadeaux à gagner,
  • Avoir accès à des offres exclusives,
  • Ne pas rater les dernières nouveautés !

Dans le même thème :

Compare +30 devis d'assurances auto en seulement 3 minutes

800.000 jeunes roulent sans assurance
10 ans de prison + 3750€ pour défaut d’assurance

🏆 JEU CONCOURS

🎁 À gagner : 

1 tour de circuit en Ferrari 🏎️, d’une valeur de 100 € ! ✨

Concours Ferrari Circuit